Allemagne : une mère et ses deux filles reconnaissent avoir envoyé les lanternes volantes ayant causé l'incendie d'un zoo

L'une des cinq lanternes a atterri sur le toit de cet édifice et provoqué l'incendie qui a tué trente singes et des oiseaux.

Une pancarte devant \"la maison des singes\" du zoo de Krefeld, le 1er janvier 2020, en Allemagne.
Une pancarte devant "la maison des singes" du zoo de Krefeld, le 1er janvier 2020, en Allemagne. (CHRISTOPH REICHWEIN / DPA / AFP)

Un zoo en flammes à cause de simples lanternes. Jeudi 2 janvier, une mère et ses deux filles ont reconnu auprès des policiers avoir envoyé des lanternes volantes la nuit du Nouvel An à l'origine de l'incendie d'un zoo à Krefeld, en Allemagne. L'une des cinq lanternes a atterri sur le toit de cet édifice et provoqué l'incendie qui a tué trente singes (dont des gorilles, des ouistitis et des orangs-outans), et des oiseaux.

La mère, âgée de 60 ans, et ses deux filles "adultes" se sont elles-mêmes présentées aux enquêteurs et ont reconnu avoir envoyé cinq lanternes, pourtant interdites depuis 2009 dans cette région de Rhénanie du Nord-Westphalie, a annoncé la police locale. Elles sont "dévastées", a ajouté la police.

Une enquête pour "incendie criminel par négligence"

Les trois femmes ont acheté sur internet ces lanternes, souvent produites en Chine, et les ont envoyées avec des vœux manuscrits sans "penser le moins du monde aux éventuelles conséquences", selon les enquêteurs. Elles sont visées par une enquête du parquet de Krefeld pour "incendie criminel par négligence", passible de cinq ans de prison et d'une forte amende.

Le zoo de Krefeld, qui compte environ mille animaux et attire 400 000 visiteurs par an, devrait rouvrir ses portes vendredi. Il a reçu de nombreux témoignages de sympathie et des promesses de dons après ce sinistre qui a fait la une des médias allemands.