Espagne : la réouverture du dossier catalan

Le socialiste Pedro Sanchez a remplacé le conservateur Mariano Rajoy vendredi 1er juin au poste de Premier ministre espagnol. Il va désormais devoir se pencher sur le dossier catalan, comme l’explique, depuis Madrid (Espagne), la journaliste Constance Meyer.

FRANCE 3

Un vent de changement souffle sur l’Espagne. Vendredi 1er juin, le Premier ministre conservateur Mariano Rajoy a été contraint de céder son poste au socialiste Pedro Sanchez. Celui s’apprête donc à gouverner et va devoir rouvrir le dossier catalan, comme l’explique la journaliste Constance Meyer, en direct de Madrid (Espagne) : "Pedro Sanchez, le nouveau chef du gouvernement socialiste l'a dit, il souhaite rétablir le dialogue entre la Catalogne et le gouvernement central. Pour cela, il devra éclaircir sa position, puisque Pedro Sanchez soutenait, au côté de Mariano Rajoy, la mise sous tutelle de la Catalogne, lorsque celle-ci organisait son référendum d'indépendance."

Une réforme de la constitution

Les séparatistes sont méfiants, explique la journaliste. Cette dernière rappelle que Pedro Sanchez a eu des mots très durs à leur encontre. Il a notamment qualifié le nouveau président de la région de "raciste" et de "xénophobe", mais va devoir désormais composer avec eux. "En échange de leur soutien, les indépendantistes ont demandé des garanties concernant les prisonniers catalans, décrypte Constance Meyer. On ignore pour l'instant ce que Pedro Sanchez leur a promis, mais pour sortir de la crise, le nouveau chef du gouvernement espagnol a déjà une piste. Il souhaite réformer la constitution pour donner plus de libertés aux régions espagnoles."

Le JT
Les autres sujets du JT
Un drapeau catalan, le 30 octobre 2017, à Barcelone. 
Un drapeau catalan, le 30 octobre 2017, à Barcelone.  (ANDREJ SOKOLOW / AFP)