Élections Catalogne : Puigdemont jubile, Rajoy impuissant

En Catalogne, les indépendantistes ont remporté les élections régionales en nombre de sièges. Ils doivent maintenant réussir à former un gouvernement. Une revanche pour Carles Puigdemont, un échec pour le chef du gouvernement espagnol, Mariano Rajoy. Le bras de fer continue entre Barcelone et Madrid.

FRANCE 2

C'est un désaveu électoral, un pari politique perdu par le gouvernement de Madrid. Les indépendantistes ont de nouveau remporté la majorité absolue au Parlement catalan jeudi 21 décembre. Depuis Bruxelles (Belgique), Carles Puigdemont savoure cette victoire. Moins d'une heure plus tard, le Premier ministre espagnol, Mariano Rajoy, prend la parole et refuse cette main tendue.

Les indépendantistes devant les libéraux de Ciudadanos

Officiellement, c'est le parti d'Inés Arrimadas, Ciudadanos, qui remporte le plus de sièges au lendemain de ce nouveau scrutin, 37 sur 135. Il s'agit d'une formation centriste hostile à l'indépendance. Mais face au bloc indépendantiste, son parti reste tout de même minoritaire. Les prochains jours seront donc déterminants pour savoir qui prendra la tête du Parlement catalan.

Le JT
Les autres sujets du JT
Carles Puigdemont, ancien président de la région Catalogne, tient un discours à Bruxelles (Belgique),  le 22 décembre 2017, après la victoire des listes indépendantistes aux élections régionales espagnoles.
Carles Puigdemont, ancien président de la région Catalogne, tient un discours à Bruxelles (Belgique),  le 22 décembre 2017, après la victoire des listes indépendantistes aux élections régionales espagnoles. (DURSUN AYDEMIR / ANADOLU AGENCY)