Foot : les joueurs de Valence quittent brièvement le terrain après des soupçons d'insultes racistes envers le Français Diakhaby

L'équipe espagnole a décidé de rentrer aux vestiaires après une demi-heure de jeu de la rencontre contre Cadix.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Le défenseur français Mouctar Diakhaby, qui évolue au Valence FC (Espagne), le 12 mars 2021. (MARIA JOSE SEGOVIA / SPAIN DPPI / AFP)

Un arrêt de jeu imprévu. Les joueurs du Valence CF ont quitté la pelouse du stade Ramon de Carranza à Cadix, dimanche 4 avril, autour de la demi-heure de jeu après des soupçons de propos racistes envers le défenseur français Mouctar Diakhaby. "Tout notre soutien a Diakhaby. NON AU RACISME. Le joueur, qui a reçu une insulte raciste, a demandé à ses coéquipiers qu'ils retournent sur la pelouse pour se battre. TOUS AVEC TOI, MOUCTAR", a écrit le club espagnol dans la foulée sur Twitter.

"L'équipe s'est réunie et décide de revenir pour défendre nos couleurs, mais le Valence CF condamne fermement le racisme sous toutes ses formes. NON AU RACISME", avait préalablement réagi le club valencien sur Twitter.

Autour de la 31e minute de jeu, Mouctar Diakhaby s'est arrêté de jouer pour s'en prendre au joueur de Cadix Juan Cala. Les deux hommes ont commencé à s'invectiver, puis Diakhaby a indiqué à l'arbitre qu'il allait quitter le terrain, et a été suivi par tous ses coéquipiers. 

L'interruption de ce match comptant pour la 29e journée de Liga a duré un petit quart d'heure, puis le match a repris à partir de la 37e minute, sans Diakhaby, resté aux vestiaires et remplacé par Hugo Guillamon, mais avec Juan Cala côté Cadix.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.