Espagne : le Premier ministre Pedro Sanchez annonce des élections législatives anticipées le 23 juillet

Le Parti socialiste du chef du gouvernement a subi une très lourde défaite lors des élections municipales et régionales, dimanche.
Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Le Premier ministre Pedro Sanchez présent au palais de la Moncloa, à Madrid, en Espagne, le 1er février 2023. (JAVIER SORIANO / AFP)

Le Premier ministre socialiste Pedro Sanchez a annoncé, lundi 29 mai, la convocation surprise d'élections législatives anticipées le 23 juillet en Espagne, au lendemain d'une déroute sans appel de la gauche face aux conservateurs lors d'un double scrutin municipal et régional.

Lors d'une allocution télévisée, Pedro Sanchez a annoncé avoir communiqué au roi Felipe VI, le chef de l'Etat, sa "décision de (...) dissoudre le Parlement et de procéder à la convocation d'élections générales".

Le Parti socialiste du Premier ministre a subi une lourde défaite lors des élections municipales et régionales dimanche. Le Parti populaire (PP) a recueilli le plus grand nombre de voix aux municipales, plus de 7 millions (31,5%), soit quelque deux millions de plus qu'il y a quatre ans, contre moins de 6,3 millions (28,1%) pour le Parti socialiste ouvrier espagnol (PSOE). Surtout, selon la Télévision publique TVE et le quotidien El País, le PP a conquis au moins six des 10 régions jusqu'alors dirigées (directement ou au sein d'une coalition) par le PSOE : la Communauté valencienne (est), quatrième du pays par la population, l'Aragon (centre), l'Extrémadure (ouest), les Baléares (est), la Cantabrie et la Rioja (nord).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.