13h15, France 2

VIDEO. Groenland : "Jean Malaurie à la rencontre des hommes du Grand Nord"

À 92 ans, Jean Malaurie se souvient de son expédition au Groenland au début des années cinquante, de sa fuite de l'Occident et de sa vie avec les Esquimaux polaires aujourd'hui menacés par le réchauffement climatique et l'exploitation minière. Extrait de "13h15 le samedi" du 11 juillet.

#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

"Je n'étais pas explorateur chevronné. J'étais plutôt maladroit... ". Ainsi parle de lui Jean Malaurie, 92 ans aujourd'hui, fuyant l'Occident pour le Groenland en 1950 afin de "construire avec les hommes du Grand Nord". L'auteur du best-seller mondial Les Derniers Rois de Thulé, avec les Esquimaux polaires, face à leur destin (Plon), paru en 1955, se rend sur les terres du peuple inuit pour étudier notamment les pierres "selon une méthode précise".

"L'homme qui parle avec les pierres... Cela les frappe énormément", se souvient le géographe-physicien et ethno-historien à qui est donné ce surnom. Ce conteur ne se lasse pas de refaire vivre ses aventures vieilles de plus d'un demi-siècle. Comme cette histoire d'ours venant se frotter à son igloo : "Il faut que je m'habille pour aller serrer la main de monsieur Ours. Il va me présenter à madame Ours... Et quand j'ai raconté ça aux Inuit, ils m'ont dit :  tu commences à être comme nous."

La plus grande île du monde

Retiré désormais à Dieppe (Seine-Maritime), Jean Malaurie n'a jamais quitté dans sa tête la plus grande île de la Terre peuplée par 57 000 habitants. Il était arrivé par bateau, là où vivent les Esquimaux polaires, le peuple le plus proche du pôle. Cette partie du monde alors inconnue est aujourd'hui le lieu où les méfaits du réchauffement climatique sont les plus visibles. Et la fonte des glace facilite l'accès aux richesses minières, aiguisant ainsi les appétits des compagnies étrangères...

Le Groenland n'est souvent évoqué que pour sa banquise et ses icebergs en cure d'amaigrissement, ou ses ours en voie de disparition. Sa population, menacée par la hausse de la température du globe et la convoitise que suscite son sous-sol, demeure cependant un peu en marge de l'intérêt du reste du monde. Soixante-cinq ans après l'expédition de Jean Malaurie, les descendants du royaume de Thulé sont pourtant au contact direct de la catastrophe annoncée !

(13H15 LE SAMEDI / FRANCE 2)