Vidéo Baignade dans la Seine : la station d'épuration de Valenton met en place un traitement "spécial baignade"

Depuis juillet 2023, la station d'épuration de Valenton (Val-de-Marne) a inauguré une dernière étape de traitement des eaux usées avant leur rejet dans la Seine en amont de Paris. À un an des JO de Paris 2024, cette désinfection permet de rejeter une eau conforme à la baignade.
Article rédigé par France Info - Joachim Dauphin
Radio France
Publié
Temps de lecture : 1 min
L'usine d'épuration de Valenton (Val-de-Marne), située en amont de la Seine, est la deuxième plus importante d'Europe (EMMANUEL DUNAND / AFP)

Dans le cadre du plan baignade, une nouvelle étape de traitement des eaux usées a été mise en route le 17 juillet 2023 dans l'usine d'épuration de Valenton (Val-de-Marne). Cette usine du Syndicat interdépartemental pour l'assainissement de l'agglomération parisienne (Siaap), située une dizaine de kilomètres en amont de Paris, est la deuxième plus grande d'Europe. Elle rejette chaque jour dans la Seine près d'un million de litres d'eau dépolluée.

Au moment d'arriver à cette dernière étape avant le rejet, la concentration de bactéries fécales de l'eau traitée a été divisée par 1 000. "Pour assurer une qualité d'eau de baignade, il faut aller encore plus loin", indique Sam Azimi, directeur adjoint Innovation au Siaap, devant les deux citernes contenant les deux réactifs nécessaires à la fabrication de l'acide performique "C'est un désinfectant qui au moment de son injection permet d'éliminer la quasi-totalité des bactéries fécales restante" précise-t-il.

Selon les études scientifiques effectuées pendant trois par le Siaap, l'acide performique est inoffensif pour la faune et la flore. Deux conditions sont indispensables à respecter pour s'en assurer. D'abord, il faut injecter la quantité adéquate. La deuxième, que l'acide performique est le temps d'être totalement consommé avant de rejoindre la Seine. "Les dispositions de la station d'épuration, avec son canal souterrain de 3,6km jusqu'à la Seine, permettent d'assurer que l'acide performique a totalement disparu au moment du rejet", explique Sam Alimi. 

L'acide performique ne sera utilisé que du 1er juin au 30 septembre, période propice à la baignade. Trois premiers sites de baignade doivent ouvrir au public à l'été 2025 dans la capitale. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.