Roseaux : les seigneurs des marais

C'est une tradition vieille de 700 ans en Camargue : la récolte des sagnes est réalisée l'hiver et de manière artisanale.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Ce sont des îlots dorés sur le miroir des marais de Camargue. Les roselières font vivre des hommes depuis près de 700 ans. Ici, on les appelle sagneurs. Pas parce qu'ils sont les seigneurs des marais, non. Parce qu'ils coupent la sagne, tout simplement. C'est le nom provençal du roseau. La récolte d'hiver, entre janvier et avril, a toujours existé. C'était presque la ruée vers l'or dans les années 1960. Ils étaient jusqu'à 200 sagneurs et ils cueillaient tout à la main. Aujourd'hui, la mécanisation a révolutionné le métier, il n'y a plus que quatre entreprises.

Le rôle des sagneurs

Jean Tuffery a tout connu. Il a cueilli la sagne dès l'âge de 14 ans. Les hivers sont moins froids, le marais est moins irrigué. Il a l'impression que la nature n'est plus aussi généreuse. Du roseau, il en reste, mais l'équilibre est fragile. La Camargue a besoin de ses roselières pour abriter tout un écosystème, ses plantes, ses insectes, ses oiseaux. Les sagneurs y ont toute leur place : ils prélèvent des tonnes de roseaux qui, sinon, pourraient étouffer le milieu.

Le JT
Les autres sujets du JT
C\'est une tradition vieille de 700 ans en Camargue : la récolte des sagnes est réalisée l\'hiver et de manière artisanale.
C'est une tradition vieille de 700 ans en Camargue : la récolte des sagnes est réalisée l'hiver et de manière artisanale. (FRANCE 2)