Publicité : vers la fin des prospectus dans nos boîtes aux lettres ?

Une grande enseigne annonce, vendredi 11 janvier, renoncer aux prospectus. Un signal fort puisque ces imprimés distribués dans nos boîtes aux lettres étaient jusque-là l'outil préféré de la grande distribution.

Voir la vidéo
FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Pas moins de dix prospectus publicitaires en tous genres dans la boîte aux lettres de ce particulier. "C'est du gaspillage de A à Z", assure Gaiji Khaled, de l'association "Résistance à l'agression publicitaire". Pourtant, comme un Français sur cinq, il a posté un autocollant sur sa boîte aux lettres signifiant qu'il ne souhaite pas recevoir de publicités. Militant, il a même décidé de peser ces prospectus.

Plus de deux kilos de prospectus par mois reçus par ménage

À l'heure du numérique, le marché du bon vieux prospectus papier ne faiblit pas en France. Il continue même de progresser. Un marché porté par la guerre commerciale que se livrent les enseignes de la grande distribution. Elles produisent toujours plus de papier, tout simplement, car les clients y restent attachés. Chaque ménage reçoit plus de deux kilos de prospectus par mois. C'est 15% de plus qu'il y a quinze ans. Depuis janvier, Monoprix a décidé de sauter le pas. Le seul catalogue papier disponible de l'enseigne se trouve en magasin. Il n'est plus distribué à domicile et ce sont 30 millions de catalogues économisés par an. Le magasin mise désormais sur sa version en ligne.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des prospectus.
Des prospectus. (CAPTURE ECRAN FRANCE 2)