Méditerranée : un plan contre la pollution des paquebots en escale

Même lorsqu'ils sont à quai, les immenses paquebots en escale à Marseille (Bouches-du-Rhône), Nice (Alpes-Maritimes) ou Toulon (Var) continuent de recracher leur fumée, chargée de dioxyde de soufre notamment. Un plan est présenté jeudi 5 septembre pour réduire ces rejets.

FRANCE 3
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Des cheminées qui fument. À Marseille (Bouches-du-Rhône), les navires en escale sont responsables de près de 15% de la pollution atmosphérique. Ils rejettent dans l'atmosphère des gaz toxiques comme l'oxyde d'azote, jusqu'à 40% du taux présent dans la ville, des gaz à effet de serre et des suies perceptibles jusque dans les habitations des riverains. La solution serait de relier les bateaux en escale au réseau électrique. Une expérimentation est menée depuis deux ans à Marseille.

Des quais électriques à partir de 2025

Le plan "Escales zéro fumée", présenté jeudi 5 septembre au matin par la région Paca, vise à généraliser ce dispositif dans les grands ports de Marseille, Nice (Alpes-Maritimes) et Toulon (Var), moyennant un investissement de 30 millions d'euros. Les compagnies maritimes devront donc payer leur consommation. Des quais électriques devraient être installés à partir de 2025.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un paquebot sur les chantiers navals STX de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), le 18 décembre 2012.
Un paquebot sur les chantiers navals STX de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), le 18 décembre 2012. (FRANK PERRY / AFP)