Environnement : ces agriculteurs qui prennent leurs distances avec les pesticides

La quantité de pesticides vendue en France a augmenté de 16% en 2014. Pour contrer cette hausse, certains agriculteurs travaillent en réseau afin de réduire leur usage de produits phytosanitaires.

FRANCE 2
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Pour préparer sa prairie avant d'y planter du maïs, Julien Collin préfère utiliser son tracteur plutôt que d'épandre des pesticides sur ses parcelles situées à Montfort-sur-Meu (Ille-et-Vilaine). "Je préserve le sol et la vie microbienne", assure l'agriculteur. Son élevage de 95 vaches participe à une expérimentation en collaboration avec d'autres agriculteurs. L'idée est de mettre en commun les bonnes pratiques pour réduire l'usage de produits chimiques, néfastes pour les sols.

Des agriculteurs conseillés par des vendeurs de pesticides ?

Dans la ferme de Julien Collin, l'objectif est atteint. "Depuis 2009, nous avons baissé de 39% notre utilisation de produits phytosanitaires", se félicite l'éleveur. En France, la tendance est inverse : la quantité de pesticides vendue en 2014 a augmenté de 16%. D'après David Bouille, coordinateur de l'expérimentation, les agriculteurs sont trop souvent conseillés par les vendeurs de pesticides eux-mêmes. En utilisant moins de produits, les Collin réalisent une économie modeste de 2 500 euros par an. Mais pour eux, c'est une question de principe. Seules 1 900 fermes en France ont adopté ces pratiques. Le ministère de l'Agriculture souhaiterait convaincre 3 000 exploitations de faire de même.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un agriculteur épand des pesticides à Bailleul (Nord), le 15 juin 2015.
Un agriculteur épand des pesticides à Bailleul (Nord), le 15 juin 2015. (PHILIPPE HUGUEN / AFP)