Environnement : à qui appartient la haute mer ?

Comment définir des règles communes sur les océans en particulier sur la pollution et la pêche ? Les explications avec France 2.

Voir la vidéo
France 2

C'est un gigantesque réservoir de vie, où coexistent des millions d'espèces, le cœur battant de nos océans. Loin de nos côtes, la haute mer, un territoire si vaste qu'il recouvre la moitié de la surface de la Terre. Dans ces profondeurs des ressources qui suscitent l'appétit des pêcheurs du monde entier. Comment préserver ce sanctuaire menacé qui n'appartient aujourd'hui à personne. 

Vide juridique

Les règles qui régissent pour l'heure nos océans sont celles-ci : jusqu'à 370 kilomètres des côtes, nous sommes dans ce qu'on appelle la ZEE, la zone économique exclusive. Un territoire dans lequel la pêche est contrôlée par le pays voisin. Mais en haute mer, aucun État ne peut exercer son autorité. Impossible de vérifier que les navires respectent bien leur quota de pêche. Dans l'océan Indien, deux zones très difficiles d'accès sont désormais sillonnées chaque année par des bateaux de pêche illégaux. Tout comme une zone dans le Pacifique où le thon rouge est désormais menacé. Pour préserver les poissons, l'ONU propose de créer des sanctuaires où la pêche sera totalement interdite. Des aires protégées qui selon les associations d'environnement doivent être étendues à 40% de la haute mer. Aujourd'hui, selon elles, 1% seulement de ce territoire serait protégé.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une baleine est pêchée par un bâteau japonais dans l\'océan Antarctique (photo non datée).
Une baleine est pêchée par un bâteau japonais dans l'océan Antarctique (photo non datée). (HO / AUSTRALIAN CUSTOMS SERVICE / AFP)