Déchets : des forêts sous vidéosurveillance

Près de Nancy (Meurthe-et-Moselle), des appareils photo ont été installés dans les forêts pour repérer les pollueurs. De lourdes sanctions sont prévues.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Des appareils photo ont été dissimulés aux quatre coins d'un massif, en Meurthe-et-Moselle. C'est la nouvelle arme de l'Office National des Forêts (ONF), pour démasquer les pollueurs. "Il détecte les mouvements et il prend une photo à chaque mouvement qu'il voit", explique Philippe Pernodet. Depuis quelques années, il a observé le nombre d'incivilités exploser. Dépôt d'amiante, plâtre, produits toxiques, le nettoyage de ces décharges sauvages coûte entre 6 000 et 10 000 euros par an à l'ONF. Les appareils photo installés dans des zones régulièrement polluées permettent de capturer jour et nuit les faits et gestes des contrevenants. "Personne ne sait où elles sont, les caméras se déplacent [...] C'est le jeu du chat et de la souris", résume Philippe Pernodet.

Jusqu'à 1 500 euros d'amende

Sur un cliché, un homme a été pris en flagrant délit, en train de déposer du déchet vert. Les risques encourus vont jusqu'à 1 500 euros d'amende, la confiscation du véhicule en cas d'activité professionnel, ainsi que des dommages et intérêts. Dans la Meurthe-et-Moselle, cinq forêts sont déjà équipées de caméras de surveillance.

Le JT
Les autres sujets du JT
Près de Nancy (Meurthe-et-Moselle), des appareils photo ont été installés dans les forêts pour repérer les pollueurs. De lourdes sanctions sont prévues.
Près de Nancy (Meurthe-et-Moselle), des appareils photo ont été installés dans les forêts pour repérer les pollueurs. De lourdes sanctions sont prévues. (FRANCE 2)