Pollution : des chercheurs chassent les émissions de méthane

Publié
Pollution : des chercheurs chassent les émissions de méthane
Article rédigé par
S. Feydel, M. Anglade, S. Ripaud, B. de Saint-Jore - France 3
France Télévisions

À la veille d’une grande journée de mobilisation pour le climat, vendredi 11 mars, le dernier rapport du GIEC conclut à une menace grave. Hormis le CO2, un autre gaz à effet de serre contribue au réchauffement climatique. Il s’agit des émissions de méthane liées au secteur du pétrole, du gaz et du charbon.

James est chasseur de méthane. Il travaille pour une ONG européenne et sillonne les routes à la recherche des fuites de ce puissant gaz à effet de serre. "On regarde les installations des industries gazières et pétrolières pour comprendre l’étendue de la pollution au méthane", explique-t-il. Ce jour-là, il est en région parisienne car il reste quelques puits de pétrole. Il veut en mesurer les émissions grâce à sa caméra thermique. Invisible à l’œil nu, la caméra permet d’identifier la fuite.

Des fuites présentes partout, même en ville

Pourtant, le méthane n’est pas illégal. James milite avec son ONG pour le faire interdire. Tout le long de son voyage, du Bas-Rhin aux Bouches-du-Rhône, il a trouvé du méthane, comme dans toute l’Europe. Plus d’un tiers des émissions de méthane proviennent de la distribution du gaz et du pétrole. Des fuites visibles par satellite. Marion s’occupe de scruter ces fuites car des entreprises cherchent à les réduire. Elles sont désormais partout, même en pleine ville, comme à Paris. Un chercheur sillonne les rues de la capitale avec un capteur qui permet de les détecter. Colmater toutes ces fuites permettrait de réduire le réchauffement climatique. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.