Cet article date de plus d'un an.

Crise climatique : alerte à la canicule potentiellement mortelle en Californie du Sud

Le grand Etat de l'ouest des Etats-Unis se prépare à une canicule sévère dans les prochains jours, conséquence du réchauffement climatique.

Article rédigé par franceinfo avec AFP
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
Un panneau met en garde contre la chaleur, le 23 mars 2022 à Borrego Springs (Etats-Unis). (MARIO TAMA / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / AFP)

Alerte rouge. La Californie du Sud (ouest des Etats-Unis) est, jeudi 9 juin, en état d'alerte avant l'arrivée d'une vague de chaleur qui risque de faire monter les températures à des niveaux potentiellement mortels dans certaines zones, avec des pointes attendues au-delà de 47 °C. Vendredi et samedi, les températures devraient être supérieures de 5 °C à 8 °C aux moyennes saisonnières.

C'est dans l'intérieur des terres et les zones désertiques que cette canicule se fera le plus sentir, vendredi et samedi, selon les météorologues qui ont lancé des avertissements contre cette "chaleur excessive" et ses conséquences dans de nombreuses zones. Le mercure pourrait ainsi atteindre 45 °C dans la ville touristique de Palm Springs et dépasser 46,5 °C non loin de là, à Borrego Springs. "Nous avons déjà eu des vagues de chaleur cette année, mais pas aussi intense ou aussi longue que celle-ci", relève Alex Tardy, des services météorologiques de San Diego.

Un an après le "dôme de chaleur"

C'était déjà au mois de juin l'an dernier qu'un "dôme de chaleur" d'une intensité rarissime avait semé le chaos sur toute la côte ouest des Etats-Unis et du Canada. Couplés à une sécheresse chronique, ces records de températures avaient provoqué de nombreux incendies. Le petit village de Lytton, à 250 km au nord-est de Vancouver, avait battu le record historique de chaleur au Canada, avec 49,6 °C, avant d'être détruit à 90% par les flammes quelques jours plus tard.

Ces vagues de chaleur sont l'une des conséquences les plus flagrantes du réchauffement climatique. En raison des gaz à effet de serre générés par les activités humaines, principalement par les énergies fossiles, la planète a déjà gagné environ 1,1 °C depuis l'ère pré-industrielle. En Californie, les températures moyennes au cours de l'été sont désormais supérieures de 1,6 °C à leur niveau de la fin du XIXe siècle.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.