EN IMAGES. A Cuba, l'incendie d'un dépôt pétrolier reste hors de contrôle

Le sinistre s'est déclaré vendredi soir lorsque la foudre a frappé un des huit réservoirs du dépôt, situé à 100 km à l'est de La Havane. Il s'est depuis propagé, malgré l'intervention des pompiers.

Une véritable réaction en chaîne. L'incendie qui s'est déclaré vendredi 5 août dans le dépôt pétrolier de Matanzas, à Cuba, est toujours hors de contrôle, ont annoncé lundi 8 août les autorités du pays. Rongée par le feu, la structure cylindrique du premier réservoir a explosé au petit matin samedi, propageant les flammes à un deuxième réservoir contenant 52 000 m3 de mazout. Malgré le déploiement de pompiers sur des grues et des hélicoptères, ce second réservoir s'est à son tour déchiré après une explosion dimanche à minuit, forçant une évacuation des secours. L'incendie s'est ensuite propagé à deux autres réservoirs contenant du pétrole brut.  

La situation est "très complexe" dans le site pétrolier situé à une centaine de kilomètres de La Havane, avec une zone d'incendie "assez grande", a assuré le gouverneur de Matanzas, Mario Sabines, dans une vidéo publiée sur Twitter. Le gouverneur a également déclaré que des équipes de secouristes de Cuba, du Mexique et du Venezuela étaient "en train d'être positionnées" pour répandre la mousse extinctrice (mousse chimique utilisée pour éteindre les feux), ce qui "peut prendre un certain temps".

Selon un dernier bilan, un pompier est mort et le chiffre de 16 portés disparus a été ramené à 14, tandis que 22 personnes sont encore hospitalisées, dont cinq dans un état critique.

114
L'incendie s'est déclaré dans le dépôt pétrolier de Matanzas (Cuba), un des plus importants du pays. Ici, les flammes le 8 août, trois jours après le début du sinistre. YAMIL LAGE / AFP
214
L'incendie a été provoqué par la foudre qui s'est abattue sur le dépôt pétrolier, le 5 août dans la soirée.  EPN / NEWSCOM / SIPA
314
Des pompiers cubains près du dépôt pétrolier de Matanzas, le 6 août. Un soldat du feu est, depuis, mort en luttant contre les flammes.  YAMIL LAGE / AFP
414
Un pompier à côté de son camion stationné à proximité de l'incendie, près du dépôt pétrolier, le 8 août.  YAMIL LAGE / AFP
514
Un fonctionnaire du ministère de l'Intérieur a également été blessé alors qu'il essayait d'aider les équipes de secours, le 6 août.  RAMON ESPINOSA/AP/SIPA / SIPA
614
Selon les autorités, près de 800 personnes ont été évacuées d'un village situé à proximité de l'incendie. Ici, le panache du fumée le 8 août. YANDER ZAMORA / ANADOLU AGENCY / AFP
714
Des hélicoptères ont été mobilisés afin de tenter de répandre de la mousse extinctrice et de l'eau sur les flammes, comme le montre ce cliché daté du 6 août. YAMIL LAGE / AFP
814
Le 7 août, quatre avions en provenance du Mexique et du Venezuela ont atterri à Cuba avec à leur bord des spécialistes de la lutte contre les incendies pétroliers et des tonnes de mousse extinctrice. YAMIL LAGE / AFP
914
Un hélicoptère en train de larguer de l'eau sur les flammes, le 8 août.  YAMIL LAGE / AFP
1014
Le 8 août, les flammes ont atteint un troisième réservoir du dépôt pétrolier. YAMIL LAGE / AFP
1114
Un des réservoirs du dépôt pétrolier de Matanzas, le 6 août. YAMIL LAGE / AFP
1214
Un pompier exténué, dans son camion, après plusieurs jours de combat contre le feu, le 8 août.  YAMIL LAGE / AFP
1314
Des panaches de fumée noire étaient visibles à plusieurs kilomètres à la ronde, trois jours après le début de l'incendie.  YAMIL LAGE / AFP
1414
Sur une plage à quelques kilomètres du dépôt pétrolier de Matanzas, le 8 août.  ISMAEL FRANCISCO / AP / SIPA