Corée : Kim Jong-un va devenir le premier dirigeant du Nord à fouler le sol du Sud en soixante-cinq ans

Le dirigeant nord-coréen et le président sud-coréen Moon Jae-in ont prévu de se retrouver vendredi sur la ligne de démarcation.

Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un apparaît sur un écran de télévision, le 21 avril 2018, dans une gare de Séoul (Corée du Sud).
Le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un apparaît sur un écran de télévision, le 21 avril 2018, dans une gare de Séoul (Corée du Sud). (JUNG YEON-JE / AFP)

La rencontre promet d'être historique. Le président sud-coréen Moon Jae-in et le dirigeant nord-coréen Kim Jong-un se retrouveront vendredi sur la ligne de démarcation militaire qui divise la péninsule, annonce Séoul, jeudi 26 avril.

A l'occasion du sommet prévu depuis plusieurs semaines, Moon Jae-in accueillera symboliquement son visiteur sur la ligne en béton qui marque la frontière entre les deux Corées dans la zone démilitarisée. Quand Kim Jong-un franchira cette ligne, il deviendra ainsi le premier dirigeant nord-coréen à fouler le sol sud-coréen depuis la fin de la guerre de Corée il y a soixante-cinq ans.

Un accord devrait être signé

Il aura droit à une garde d'honneur puis les deux dirigeants iront à pied jusqu'à la Maison de la paix, une structure de verre et de béton située du côté sud du village de Panmunjom, où fut signé l'armistice en 1953. Avant la séance du matin, le dirigeant nord-coréen signera le livre d'or.

Les deux délégations déjeuneront chacune de leur côté, les Nord-Coréens franchissant la frontière dans l'autre sens pour leur collation. Avant la séance de l'après-midi à la Maison de la paix, les deux dirigeants planteront un arbre sur la ligne de démarcation. Un communiqué conjoint devrait être publié après la signature d'un accord, selon la même source.

Les travaux seront ponctués par un banquet et une cérémonie d'adieu avant que le dirigeant nord-coréen ne reparte au Nord. La délégation nord-coréenne comprendra la sœur du maître de Pyongyang, Kim Yo-jong, l'une de ses plus proches conseillères, qu'il avait déjà dépêchée au Sud pour les Jeux olympiques d'hiver. Kim Yong-nam, le chef de l'Etat nord-coréen aux fonctions largement honorifiques, sera également de la partie.