Haut-Karabakh : les Arméniens en colère après l’accord de cessez-le-feu

La Russie a pris position vendredi 13 novembre en faveur de l’Arménie après l’accord de cessez-le-feu avec l’Azerbaïdjan, dans le Haut-Karabakh, et y a envoyé des forces de paix.

France 2

Le peuple arménien est en colère : des troupes russes, composées de chars et soldats, ont pris place dans le Haut-Karabakh. “Il faut savoir que cette zone a été fermée pendant toute la durée du conflit. Des journalistes ont pu y pénétrer dans la foulée, ainsi que des chars russes. Pour la première fois, visuellement, on peut se rendre compte de l’ampleur de la débâcle avec des dizaines de corps alignés les uns à la suite des autres. Ce sont des images choquantes qui alimentent la colère des Arméniens”, indique le journaliste Marc de Chalvron, en direct d’Erevan (Arménie).

Le peuple réclame la démission du Premier ministre

C’est le 4e jour de manifestation de colère de la part des Arméniens. “Des milliers de personnes se sont rassemblées pour réclamer bruyamment la démission du Premier ministre, et, parmi eux, beaucoup d’hommes en tenue militaire qui se sentent trahis”, conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Des policiers arrêtent des manifestants qui défilent à Erevan, en Arménie, contre l\'accord de fin des hostilités dans le Haut-Karabakh, le 11 novembre 2020. 
Des policiers arrêtent des manifestants qui défilent à Erevan, en Arménie, contre l'accord de fin des hostilités dans le Haut-Karabakh, le 11 novembre 2020.  (ILIYA PITALEV / SPUTNIK / AFP)