"Il n'y a pas de majorité silencieuse à Hong Kong qui serait favorable à la Chine"

Dorian Malovic, chef du service Asie au quotidien "La Croix", est l'invité du 23h de franceinfo mercredi 27 novembre pour parler de la contestation du pouvoir chinois à Hong Kong.

FRANCEINFO

"Hong Kong est un territoire qui avait des libertés : libertés d'expression, de presse, de religion. Ce sont ces libertés qu'ils sont en train de perdre depuis la rétrocession de la cité de la Grande-Bretagne à la Chine il y a 22 ans", explique Dorian Malovic, chef du service Asie au quotidien La Croix, jeudi 28 novembre.

"Les 17 districts sur 18 remportés dimanche par les partisans de la démocratie démontrent qu'il n'y a pas de majorité silencieuse à Hong Kong qui serait favorable à la Chine", poursuit-il.

Pékin "joue le pourrissement"

"Ce scrutin est une autre étape qui va donner confiance, de l'énergie et un peu plus d'espoir à la population. Après six mois de contestation, les Hongkongais sont épuisés. Leur combat a mené à cette victoire électorale, même si la main de Pékin est toujours là", développe le journaliste.

"L'enjeu pour Pékin est de préserver cette place financière dont la Chine a besoin. C'est le poumon financier du pays. 40% des entreprises cotées sont chinoises. Les fortunes personnelles chinoises sont déposées à Hong Kong. Pour le moment, le mot d'ordre est : pas de bain de sang. Pékin joue le temps, le pourrissement, l'épuisement, mais les Hongkongais tiennent", conclut Dorian Malovic.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le journaliste Dorian Malovic
Le journaliste Dorian Malovic (FRANCEINFO)