Cet article date de plus d'un an.

Chine : usines à l'arrêt, coupures d'électricité, éclairage réduit... quand la sécheresse menace la croissance

Confrontée à des températures extrêmes, la Chine a déclenchée sa première alerte nationale à la sécheresse de l'année. Dans le sud-ouest du pays, la province du Sichuan a dû prendre des mesures drastiques pour économiser l'électricité.

Article rédigé par France Info - Stéphane Pambrun, édité par Valentin Moylen
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 2 min
Le lit d’une rivière desséchée le long du fleuve Yangtsé, dans la province de Jiangxi, au centre de la Chine, le 19 août 2022. (STR / AFP)

Le mercure dépasse allègrement les 40°C ce dimanche 21 août à Chengdu. La capitale de la province du Sichuan est l’une des villes les plus chaudes de Chine depuis le début de l'été avec des conséquences déjà catastrophiques pour l’économie. La Chine a déclenché, cette semaine, sa première alerte nationale à la sécheresse de l'année.

"C'est du jamais-vu"

Les cours d'eau de la région sont à secs, ce qui pose problème dans cette province qui dépend à 80% des barrages hydrauliques pour son approvisionnement électrique.Les pertes sont estimées à près de 400 millions d’euros sur un mois, surtout des dizaines de millions de personnes connaissent des coupures de courant. "Cette année, la province connaît des températures très élevées, une sécheresse exceptionnelle, c'est du jamais-vu depuis 60 ans. D’où une réduction importante de l’approvisionnement en eau", explique Zhou Jian, l’un des responsables de la compagnie d’électricité du Sichuan. Résultat : "des centrales sont à l’arrêt et la capacité hydroélectrique de la province a chuté de moitié", poursuit-il.

Pour économiser l'énergie, la climatisation dans les rames et les stations de métro est limitée, tout comme dans les centres commerciaux et les bureaux. Mais avec la canicule, le recours à la climatisation est encore plus nécessaire.

Coupures d'électricité

L'éclairage public est par ailleurs réduit et les panneaux publicitaires et les enseignes lumineuses doivent également être éteintes. Les usines les plus gourmandes en énergie sont à l’arrêt comme les constructeurs automobiles Toyota et Volkswagen. Les usines d’électronique Foxconn qui assemblent certains produits Apple, des usines de textiles et l’industrie chimique sont également concernées. Pour Luo Xiaoyi, porte-parole de la compagnie électrique de la province, l’approvisionnement des habitations est une priorité.

"C'est la première fois que le Sichuan prend des mesures pour éviter les pics de consommation. Nous allons injecter 25 millions de dollars pour subventionner les entreprises qui ne vont pas produire aux heures de pointe et donner la priorité à la population".

Luo Xiaoyi, porte-parole de la compagnie électrique de la province du Sichuan

à franceinfo

Les centrales à charbon relancées

Certaines usines vont donc devoir travailler la nuit. Mais ces coupures de courant vont aussi impacter l’un des principaux poumons économiques de la Chine, les régions côtières du Jiangsu et du Zhejiang à l’Est dont les usines sont alimentées par l'électricité produite dans le Sichuan.
 
La Chine produit le tiers de l’hydroélectricité mondiale. C’est l’un des axes de développement du pays pour limiter ses émissions de CO2. Mais la sécheresse remet en cause ce grand bond en avant des énergies renouvelables dans le pays avec pour conséquence la réouverture de nombreuses centrales thermiques. Des centrales polluantes qui tournent au charbon mais qui ont l’avantage de ne pas souffrir de la canicule.

Consultez lamétéo
avec
voir les prévisions

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.