Chine : Shenzhen, la ville aux transports électriques

En Chine, la ville de Shenzhen a remplacé tous ses bus par des bus électriques et s'apprête à faire la même chose pour les taxis.

La modernité comme l'avait rêvée Deng Xiaoping dans les années 1980. D'un simple village de pêcheur, Shenzhen (Chine) est devenue une mégapole de 12 millions d'habitants, innovante et de plus en plus propre. Ici, 100% des bus sont électriques. En à peine neuf ans, toute la flotte a été remplacée, une vraie révolution verte : 16 359 bus électriques. La ville économise 345 000 tonnes de carburant et évite de rejeter 1,5 million de tonnes de CO2 chaque année.

Transports publics 100% propre

Tout cela a été rendu possible par la volonté de l'État et de la ville pour passer à une énergie propre. Le géant de l'automobile électrique chinois BYD a remporté cet immense marché. La ville a également décidé d'électrifier tous ses taxis, l'usine tourne à plein régime. Les autorités veulent interdire diesel et moteurs thermiques pour les transports publics. Les 12 000 taxis de la ville seront remplacés d'ici décembre. Paris, elle, vise une flotte de bus totalement électrique d'ici 2025.

Le JT
Les autres sujets du JT
Shenzhen en Chine, mercredi 20 septembre 2017.
Shenzhen en Chine, mercredi 20 septembre 2017. (BLOOMBERG / GETTY IMAGES)