Maltraitance dans les Ehpad : le Québec autorise les caméras dans les chambres

Le Québec a jugé que les chambres des pensionnaires des maisons de retraite pouvaient bénéficier d'un système de surveillance installé par les familles.

FRANCE 2

Les images d'une femme battue dans un Ehpad, il y a deux semaines en France, avaient suscité l'émoi. Comment prévenir ce genre d'incidents ? Au Québec, la loi autorise désormais les familles à équiper les chambres des Ehpad de caméras afin de surveiller les résidents et le personnel soignant. Ceci pour éviter les violences, mais aussi les vols quotidiens. "J'ai installé une caméra ici, au grand jour, il n'y a rien de caché", montre Effie Karelas, fille d'une pensionnaire de maison de retraite.

Une manière de clarifier les situations

Le personnel disait que sa mère était violente et voulait lui imposer de nouveaux calmants. Mais il a oublié la présence de la caméra, et ce qu'Effie a vu sur les images ne correspondait pas avec les déclarations. "Ma mère avait juste essayé d'attraper le bras d'un aide-soignant, pour lui demander de l'aider avec sa jambe", raconte Effie Karelas. "Ils l'ont laissée comme ça, toute nue, sans aucune dignité, la porte de la chambre grande ouverte à la vue de tout le monde", assure-t-elle.

Le JT
Les autres sujets du JT
Un Ephad à Limoges, en 2015 (illustration).
Un Ephad à Limoges, en 2015 (illustration). (PASCAL LACHENAUD / AFP)