Brésil : 37 morts dans l'effondrement du barrage minier

Au Brésil, un deuxième barrage minier menace de céder, deux jours après la catastrophe qui a fait au moins 37 morts.

France 3

Au pied d'une immense forêt, les secouristes entament un travail de fourmis. Mètre après mètre, ces hommes parcourent toute la zone sinistrée de Brumadinho (Brésil) pour tenter de retrouver des rescapés. Les corps sans vie extraits de la boue sont emmenés un à un à l'aide d'un hélicoptère. Un fleuve de boue de 150 mètres de large à dévalé la colline vendredi 25 janvier, emportant tout sur son passage. Un rescapé assis sur ce qu'il reste de sa maison dépeint "un film d'horreur". Le nouveau président Jair Bolsonaro s'est rendu sur place samedi 26 janvier pour témoigner son émotion.

Une attente insoutenable pour les familles

De leurs côtés, les familles des disparus se rassemblent dans le centre-ville de Brumadinho. Elles sont sans nouvelle de leurs proches et l'attente est insoutenable. Dimanche 27 janvier, les autorités ont lancé une nouvelle alerte après qu'un deuxième barrage minier menace de s'effondrer. 24 000 personnes ont déjà été évacuées.

Le JT
Les autres sujets du JT
Une vue aérienne montrant les dégâts causés par la rupture d\'un barrage minier de la société Vale, près de la ville de Brumadinho (Etat du Minas Gerais, Brésil), le 25 janvier 2019. 
Une vue aérienne montrant les dégâts causés par la rupture d'un barrage minier de la société Vale, près de la ville de Brumadinho (Etat du Minas Gerais, Brésil), le 25 janvier 2019.  (DOUGLAS MAGNO / AFP)