Au Brésil, des affiches dénoncent des trolls racistes

 La campagne a été lancée dans quatre villes du Brésil par l'ONG Criola, qui défend les droits des femmes noires.

Capture d\'écran de la campagne vidéo de l\'ONG brésilienne Criola contre le racisme virtuel, postée le 11 novembre 2015.
Capture d'écran de la campagne vidéo de l'ONG brésilienne Criola contre le racisme virtuel, postée le 11 novembre 2015. (ONG CRIOLA / YOU TUBE)

"Racisme virtuel, conséquences réelles." C'est le slogan de la campagne d'affichage de l'ONG brésilienne Criola. Cette association, qui s'est donné pour mission de défendre les droits des femmes noires, dénonce publiquement les auteurs de propos racistes sur internet, rapporte 20 minutes, mardi 1er décembre. 

Les commentaires sont en effet reproduits sur des panneaux publicitaires 4x3 installés dans les quartiers où vivent ces trolls. En revanche, les noms et photos des auteurs sont floutés.

"Nous ne les laisserons pas faire" 

Pour géolocaliser les commentateurs, l’association utilise les balises géographiques qui accompagnent les messages. Elle cible ensuite le quartier dans lequel vivent les auteurs. La campagne a été lancée dans quatre villes du Brésil.

L'ONG a décidé d'agir après les insultes reçues par une célèbre présentatrice météo noire, Maria Julia Coutinho. "Ces gens pensent qu’ils peuvent s’asseoir chez eux et poster ce qu’ils veulent sur internet. Nous ne les laisserons pas faire. Ils ne peuvent pas se cacher, nous allons les trouver", a expliqué une responsable de Criola, Jurema Werneck, à la BBC (en anglais). L'objectif de cette campagne est aussi d'inciter les Brésiliens à dénoncer les actes de racisme dont ils sont victimes ou témoins.