Cet article date de plus de dix ans.

Mariage gay : la Nouvelle-Zélande saute le pas

Treize pays dans le monde autorisent désormais le mariage entre personnes de même sexe. La Nouvelle-Zélande est le dernier Etat à avoir franchi le pas, le 17 avril, plus de vingt-cinq ans après la dépénalisation de l'homosexualité dans cet Etat. A l'annonce du résultat du vote, les vivats et les applaudissements ont retenti dans l'hémicycle, tandis que le public a entonné un chant d’amour maori.
Article rédigé par Dominique Cettour-Rose
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min
A Wellington, deux défenseurs du mariage gay s'embrassent après le résultat du vote, le 17 avril 2013. (Marty Melville / AFP )

Loin du climat tendu autour du projet de loi débattu en France et quelques jours seulement après le passage de la loi en Urugay, le projet de loi néo-zélandais, qui légalise le mariage homosexuel, a été adopté par 77 des 121 élus.

Défendu par le Premier ministre de centre droit, John Key, et par la députée du Parti travailliste, Louisa Wall, le texte avait déja été approuvé à une large majorité en première lecture et l'issue du vote était sans surprise.

«Les deux-tiers du parlement ont approuvé l'égalité devant le mariage. Cela montre que les droits de l'Homme avancent dans notre pays», a déclaré Louisa Wall, rapporteure de cette loi.


Chant traditionnel maori
Son adoption a sucité des explosions de joie au Parlement où des militants venus assister aux débats, mêlés à des élus, ont entonné un chant traditionnel maori, issu de la culture indigène du pays. Moins connue que le haka, le chant guerrier des joueurs de rugby néo-zélandais, la chanson d'amour Pokarekare Ana («Les eaux sont déchaînées») a alors retenti dans l'hémicycle.

Le vote a été aussi célébré dans la capitale, Wellington, où des écrans géants avaient été installés pour retransmettre les débats.

Selon la députée Louisa Wall, ouvertement homosexuelle, cette réforme «permet de s’assurer que l’État ne discrimine aucune catégorie de population», et devrait ouvrir la voie à la légalisation du mariage homosexuel dans d’autres pays de la région.

Premier pays d'Asie-Pacifique
La Nouvelle-Zélande est le premier pays de la région Asie-Pacifique à légaliser le marige gay. L'Europe a ouvert la voie, avec une loi dès 2001 aux Pays-Bas. Plusieurs pays lui ont emboîté le pas : la Belgique, l'Espagne, la Norvège, la Suède, le Portugal, l'Islande et le Danemark, premier pays à avoir autorisé les unions civiles entre personnes de même sexe en 1989 et passé au mariage gay depuis juin 2012.

Outre-Atlantique, le Canada l'a légalisé en Amérique du Nord; l'Argentine et l'Uruguay en Amérique du Sud. Sur le continent africain, seule l'Afrique du Sud a voté cette loi. Parmi ces pays, le Portugal n'autorise pas les couples homosexuels à adopter.

Aux Etats-Unis, le mariage gay est légalisé dans neuf des 51 Etats seulement : Massachusetts, Connecticut, Iowa, Vermont, New Hampshire, Washington DC, l'Etat de New York, Maryland. L'Australie l'a rejeté en septembre dernier.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.