Malala, la jeune Pakistanaise blessée par des talibans, a quitté l'hôpital

Les islamistes voulaient la punir pour son engagement en faveur du droit des jeunes filles à aller à l'école.

La jeune Pakistanaise Malala Yousafzai sort du Queen Elizabeth Hospital, le 3 janvier 2013 à Birmingham (Royaume-Uni).
La jeune Pakistanaise Malala Yousafzai sort du Queen Elizabeth Hospital, le 3 janvier 2013 à Birmingham (Royaume-Uni). (QUEEN ELIZABETH HOSPITAL / AFP)

Son histoire avait ému le monde entier. Malala Yousafzai, jeune Pakistanaise de 15 ans, a quitté jeudi 3 janvier l'hôpital Queen Elizabeth de Birmingham (centre de l'Angleterre) où elle était soignée depuis mi-octobre.

Le 9 octobre, elle avait été atteinte d'une balle à la tête lors d'une attaque des talibans contre son autocar scolaire, dans le nord-ouest du Pakistan. Les islamistes voulaient la punir pour son engagement en faveur du droit des jeunes filles à aller à l'école.

France info / EVN

Une opération de reconstruction du crâne à venir

L'adolescente sera à nouveau hospitalisée fin janvier ou début février pour subir une opération de reconstruction du crâne. Entre-temps, elle poursuivra sa rééducation au domicile provisoire de sa famille, près de Birmingham, et devra se rendre régulièrement à l'hôpital pour des consultations.

Pendant son hospitalisation, la jeune fille a reçu des milliers de messages de soutien du monde entier. La presse britannique indique par ailleurs que le père de l'adolescente a obtenu un emploi au consulat pakistanais de Birmingham.