Cet article date de plus de neuf ans.

Après sept ans de coma végétatif, le cerveau d'Ariel Sharon réagit

Plongé depuis sept ans dans un profond coma, l'ancien Premier ministre israélien a montré "une activité cérébrale importante" lors d'une IRM réalisée récemment. Mais rien ne dit qu'Ariel Sharon se réveillera un jour.
Article rédigé par
Radio France
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
  (Ronen Zvulun Reuters)

Sept ans qu'il est plongé dans un
profond coma, consécutif à une hémorragie cérébrale. Sept ans que l'ancien
Premier ministre israélien n'a montré aucun signe de conscience.

Mais jeudi, Ariel Sharon a été
transféré pour quelques heures dans un autre hôpital de Tel-Aviv où une équipe
de neurochirurgiens de l'Université de Los Angeles lui a fait subir une
batterie de tests, selon une technique qui vient d'être mise au point.

Et l'IRM (Imagerie par résonance magnétique) a montré que le cerveau d'Ariel
Sharon présentait "une activité cérébrale importante", selon
le communiqué du Pr Martin Monti, qui a conduit ces tests. Concrètement, les
scientifiques lui ont montré des images de sa famille, lui ont fait écouter la
voix de son fils et ils ont utilisé des stimulations tactiles. À leur grande
surprise, le cerveau a, à chaque fois, réagi de manière importante dans des
zones spécifiques.

Cela ne signifie pas pour autant
que ces informations ont été "perçues de façon consciente" par
le patient.

Ariel Sharon, 84 ans, avait été
terrassé par une hémorragie cérébrale le 4 janvier 2006. L'ancien général est, depuis,
dans le coma, ses fils ayant décidé de ne pas le "débrancher", de le
maintenir en vie sous assistance médicale. Jusqu'à présent, il n'a manifesté aucun signe de réveil.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Monde

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.