VIDEO. En Argentine, des conducteurs de trains qui lisent ou téléphonent en roulant

Le gouvernement argentin a placé des caméras dans les cabines depuis l'accident de train mortel du mois de juin, à Buenos Aires. Il a présenté mercredi les résultats de cette vidéosurveillance.

Victoire Tuaillon - France 2

Alors que la négligence du conducteur du train qui a déraillé à Saint-Jacques-de-Compostelle (Espagne) est mise en cause dans le drame, le gouvernement argentin a dévoilé, mercredi 31 juillet, les résultats de la vidéosurveillance de conducteurs de train. Là-bas, des caméras ont été installées dans leurs cabines depuis le dernier accident mortel, qui a tué trois personnes en juin à Buenos Aires.

Sur les images captées par les autorités, on voit que certains conducteurs sont particulièrement dissipés. L'un dort entre les stations alors que son train traverse plusieurs passages à niveau. Un autre recouvre la caméra avec un tee-shirt. D'autres lisent un livre ou parlent au téléphone alors que le train roule à grande vitesse.

Inspection physique et analyses sanguines

Le ministre de l'Intérieur et des Transports argentin, Florencio Randazzo, a affirmé que les conducteurs pris en flagrant délit avaient été congédiés ou sanctionnés. Il a également annoncé que tous les conducteurs, gardiens et responsables de la signalisation devraient dorénavant passer une inspection physique chaque jour en se présentant au travail. Ils devront notamment se soumettre à des analyses sanguines pour s'assurer qu'ils ne sont pas sous l'influence de l'alcool ou de la drogue.

Le ministre a enfin indiqué que le permis des conducteurs de trains devrait être renouvelé chaque année. Les conducteurs devront passer des examens rigoureux qui comprennent 100 heures de formation additionnelle.

Un conducteur de train argentin en train de s\'endormir, filmé par une caméra de surveillance placée dans sa cabine, en juillet 2013.
Un conducteur de train argentin en train de s'endormir, filmé par une caméra de surveillance placée dans sa cabine, en juillet 2013. (FRANCE 2 / FRANCETV INFO)