VIDEO. Brésil : 232 personnes sont mortes dans l'incendie d'une discothèque

La plupart des victimes sont mortes asphyxiées dans l'incendie de cette discothèque du centre de Santa Maria, une ville universitaire de l'Etat du Rio Grande do sul (extrême sud)

Francetv info avec Reuters / APTN

L'incendie qui a fait 232 morts et 131 blessés au Brésil, dans une discothèque de Santa Maria, ville universitaire de l'Etat de Rio Grande do sul au Brésil, dimanche 27 janvier à l'aube, est un des plus meurtriers de ce genre depuis l'année 2000.

La plupart des victimes sont mortes asphyxiées dans l'incendie, ou ont été piétinées dans les mouvements de panique qui ont suivi. Selon des témoins, l'incendie a commencé vers 02h du matin heures locales dans la discothèque Kiss qui a une capacité de plus de mille places et sert souvent pour des fêtes d'étudiants, selon la presse. L'incendie a été contrôlé vers 07h. Le feu aurait commencé quand le chanteur d'un groupe a fait une sorte de petit show pyrotechnique avec un feu de bengale. Des étincelles ont atteint la mousse d'isolement du plafond acoustique et les flammes se sont rapidement propagées à l'établissement. De nombreuses voitures étaient garées à la porte de l'établissement, ce qui aurait ralenti l'évacuation. 

"Ça a été très vite. Il y avait beaucoup de fumée, une fumée vraiment noire. Nous avons pu sortir rapidement parce que nous étions dans une zone VIP proche de la sortie", a témoigné une rescapée, interrogée par Globonews TV. De son côté, la présidente Dilma Rousseff a écourté une visite au Chili pour regagner le Brésil en urgence après la catastrophe. 

Un incendie a fait au moins 150 morts au Brésil, dans une discothèque de Santa Maria, ville universitaire de l\'Etat de Rio Grande do sul au Brésil, dimanche 27 janvier 2013
Un incendie a fait au moins 150 morts au Brésil, dans une discothèque de Santa Maria, ville universitaire de l'Etat de Rio Grande do sul au Brésil, dimanche 27 janvier 2013 (GERMANO RORATTO / AGENCIA RBS /AFP)