Le stylet, l'arme fatale de Samsung pour détrôner l'iPad

La marque sud-coréenne lance sa nouvelle tablette tactile. Son but : concurrencer le produit phare d'Apple.

Une femme teste la nouvelle tablette tactile de Samsung, le 15 août 2012 à New York (Etats-Unis).
Une femme teste la nouvelle tablette tactile de Samsung, le 15 août 2012 à New York (Etats-Unis). (DON EMMERT / AFP)

INTERNET - C'est un front de plus dans la "guerre" que se livrent les concurrents d'Apple pour tenter de détrôner l'iPad. Samsung a lancé mercredi 15 août en grande pompe, sur le marché américain, une nouvelle tablette tactile qui fonctionne sous le système d'exploitation de Google, Android. Le Galaxy Note 10.1 est doté d'un stylet baptisé "S Pen", sa véritable innovation majeure. L'appareil est déjà commercialisé depuis la semaine dernière dans quelques pays dont l'Allemagne, mais il sera commercialisé aux Etats-Unis à partir de jeudi.  

Le "S Pen" peut remplacer une souris ou être utilisé comme un stylo. L'appareil est en fait sensible à la pression exercée, ce qui lui permet de ne tenir compte que du stylo et pas du doigt qui appuie sur l'écran quand on écrit. "Pour la première fois, écrire à la main sur une tablette a du sens", a souligné un responsable de Samsung, Travis Merrill.

La tablette peut aussi transformer l'écriture manuelle en caractères d'imprimerie et corriger des schémas. Samsung a mis en avant l'intérêt de cette fonctionnalité pour les étudiants, par exemple. Elle permet aussi d'utiliser plusieurs applications en même temps, en divisant l'écran en plusieurs fenêtres.

Un défi d'envergure pour Samsung

Avec cette nouvelle tablette, Samsung va tenter de surpasser Apple. Le géant sud-coréen est le premier concurrent de la marque à la pomme sur ce marché, mais bien loin derrière avec seulement 2,4 millions d'unités vendues au deuxième trimestre. Sur 25 millions de tablettes vendues au deuxième trimestre dans le monde, 17 millions étaient des iPad, selon des données de l'institut IDC. 

Les tablettes sont présentées comme le futur moteur de croissance du marché informatique. Selon une enquête publiée début juillet par le cabinet NPD, elles devraient supplanter les ordinateurs portables d'ici à 2016.