Cet article date de plus de huit ans.

Une rupture de câble perturbe le trafic internet en Afrique de l'Est

L'ancre d'un bateau a sectionné deux cables de fibre optique au large du Kenya, ralentissant lourdement le trafic internet dans toute la région.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Un câble de fibre optique près de Mombassa (Kenya), en juin 2009.  (JOSEPH OKANGA / REUTERS)

Le trafic internet des pays de l'Afrique de l'Est ne tient qu'à un fil. Ou plutôt à deux câbles. C'est ce que démontre l'incident survenu mardi 28 février au large de Mombassa, au Kenya. L'ancre d'un bateau a sectionné un câble de fibre optique, appelé l'East African Marine System, endommageant au passage un autre câble baptisé l'Eastern Africa Submarine System.

Selon la BBC, cet accident a entraîné un ralentissement de 20% du trafic internet dans les pays de la région, du Kenya au Burundi, en passant par le Rwanda et la Tanzanie. Le site britannique annonce que les travaux de réparation dureront quinze jours environ. Un incident similaire avait déjà fortement perturbé le trafic en Asie et au Proche-Orient en janvier 2008.

Cette rupture démontre la dépendance des réseaux africains vis-à-vis des câbles de fibre optique sous-marin, comme le relate Le Monde.fr. Si la connexion du continent au web a progressé ces dernières années, elle reste relative. Les zones côtières sont privilégiées, au contraire de l'intérieur des terres. Au Liberia par exemple, seul 0,5% de la population se connecte à Internet.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.