Liberia: 104 millions de dollars disparaissent de la Banque centrale

Au Liberia, on a perdu la trace de 15 milliards de dollars libériens en nouveaux billets de banque, destinés à la Banque centrale. Ces billets, imprimés à l'étranger, seraient arrivées au Liberia durant les derniers mois de la présidence d'Ellen Johnson Sirleaf ou dans les premiers mois suivant l'investiture de George Weah à la tête du pays, en janvier 2019. Une enquête a été ouverte.

Siège de la Banque centrale du Liberia dans la capitale Freetown.
Siège de la Banque centrale du Liberia dans la capitale Freetown. (James Giahyue/Reuters)

Plusieurs expéditions de billets commandés par la Banque centrale du Liberia à des imprimeurs étrangers ont disparu depuis 2017, après avoir traversé les principaux ports du pays, a déclaré le 18 septembre 2018 le ministre libérien de l’Information, Eugene Nagbe.

«L'enquête a confirmé que le montant total de l'argent (disparu) est de 15 milliards de dollars libériens» (97 millions de dollars américains ou 83 millions d'euros).»

«Ce gouvernement mettra tout en œuvre pour retrouver les responsables de ces actes», a affirmé le ministre du président George Weah, alors que le scandale fait la une des journaux dans ce pays pauvre d'Afrique de l'Ouest.

«Qui est responsable des millions perdus?»,  titre le journal libérien «Front Page Africa».
«Qui est responsable des millions perdus?»,  titre le journal libérien «Front Page Africa». (Front Page Africa)

Selon le ministre de la Justice, le nouveau gouvernement «n'avait pas été informé de l'arrivée de ces billets (...) arrivés par le port de Monrovia et par le Roberts International Airport».

Des conteneurs de billets ont été réceptionnés et emmenés du port, notamment fin mars, par des membres du personnel de la Banque centrale du Liberia, où ils ne sont jamais arrivés, a précisé le quotidien en ligne Front Page Africa.

Quinze Libériens, dont le fils de l’ancienne présidente Ellen Johnson Sirleaf, ont été interdits de sortie du territoire.