Cet article date de plus d'un an.

Le Maroc et Israël renforcent leur alliance militaire

Un chef d'état-major de l'armée israélienne s'est rendu pour la première fois dans le royaume chérifien, selon Tel-Aviv.

Article rédigé par franceinfo Afrique avec AFP
France Télévisions
Publié
Temps de lecture : 1 min
Cette photo publiée par l'armée israélienne montre le chef d'état-major des Forces de défense israéliennes, Aviv Kochavi (C), arrivant au quartier général des Forces armées royales marocaines (FAR) à Rabat le 19 juillet 2022. - (- / AFP)

Le rapprochement entre le Maroc et Israël se fait à grands pas depuis la normalisation des relations en décembre 2020. Le général Kochavi a été reçu le 19 juillet 2022 par Abdellatif Loudiyi, ministre délégué chargé de la Défense, pour la première visite officielle d'un chef d'état-major d'Israël dans le royaume chérifien, a indiqué l'armée israélienne dans un communiqué.

"Cette visite a permis d'examiner les opportunités de développer davantage les axes de la coopération portant principalement sur la formation, le transfert de technologies ainsi que sur le partage d'expériences et d'expertises"

Communiqué de l’état-major général des Forces armées royales marocaines

Entraînements conjoints


Sans rentrer dans les détails des projets, les deux parties ont exprimé leur volonté  de consolider leurs relations "pour servir les objectifs de paix et de stabilité de notre région", selon le communiqué marocain. Ce partenariat se fonde sur un accord-cadre signé en novembre 2021 à Rabat par le ministre israélien de la Défense Benny Gantz. Le premier du genre entre Israël et un pays arabe, rappelle, Maroc Hebdo. "L’armée marocaine profite (...) de l’expertise militaire israélienne en matière d’armement, spécialement en ce qui s’agit de l’utilisation des drones qui lui a donné un avantage décisif sur le Front Polisario dans sa guérilla lancée en novembre 2020", précise le site de l'hebdomadaire marocain. 

L'accord prévoit, entre autres, une coopération entre services de renseignement, le développement de liens industriels, l'achat d'armements et des entraînements conjoints. Des observateurs israéliens ont participé pour la première fois fin juin à l'exercice militaire "African Lion 2022", le plus large sur le continent africain, co-organisé par le Maroc et les Etats-Unis. 

Fin mars, une délégation de hauts gradés israéliens avait effectué une visite discrète au Maroc − là encore une première − qui avait abouti à la signature d'un accord de coopération, envisageant la création d'une commission militaire mixte.

L'alliance stratégique entre Rabat et Tel-Aviv, qui eu lieu sous les auspices de Washington, suscite la défiance de l'Algérie, rivale régionale du Maroc et soutien de la cause palestinienne et du Front P. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.