LA VIDEO. L'Afrique, un continent sous emprise chinoise?

Sur le continent africain, les Chinois multiplient les investissements, notamment dans le domaine des infrastructures. Menace ou nouvelle opportunité?


Omniprésents en Sierra Leone, les Chinois se sont aussi investis dans la campagne présidentielle au point de susciter les critiques de l'opposition. De l’économie à la politique, il n’y a qu’un pas que la Chine a allégrement franchi dans ce petit pays d’Afrique de l’Ouest qui se remet d’une longue guerre civile et d’une funeste épidémie d’Ebola. Pour Freetown, Pekin est devenu une alliée vitale. L’attitude chinoise en Sierra Leona préfigure des ambitions géopolitiques de l’Empire du Milieu sur le continent. 

La Chine, un ami qui vous veut du bien?
En une décennie, la Chine est devenue le principal partenaire économique du continent alors que c'est la région du monde où Pékin investit le moins. Cette relation particulière soulève bien des critiques. Les plus virulentes sont occidentales. L’ancien secrétaire d’Etat américain Rex Tillerson conseillait ainsi récemment aux Africains de se méfier de leurs partenaires chinois. Surtout en matière de prêts.
 

 
Pour couvrir les risques qu'elle prend auprès des Etats les plus insolvables, la Chine mise sur leurs matières premières. En Angola, par exemple, les prêts sont ainsi garantis par les exportations de pétrole. Cependant, ce n'est pas une spécificité chinoise. Les groupes pétroliers occidentaux procèdent aussi de la même manière dans ce pays. Fragilisée par la chute des cours du pétrole en 2014, Luanda exporte aujourd'hui plus de 60% de son pétrole vers la Chine.

Une situation qui illustre la vraie menace pesant sur les pays africains: s’endetter et hypothéquer leurs ressources sans pouvoir, enfin, s’industrialiser.