Coup d’état au Niger : la tension monte d’un cran

Publié
Durée de la vidéo : 1 min
 -
Coup d’état au Niger : la tension monte d’un cran - ()
Article rédigé par France 2 - A-F. Lespiaut
France Télévisions
France 2
La situation se tend au Niger. La junte au pouvoir a notamment limogé plusieurs ambassadeurs, et mis fin à la coopération militaire avec Paris. Le point avec Anne-Fleur Lespiaut, en duplex de Niamey, vendredi 4 août.

"Les putschistes au Niger ne cèdent rien. Ils ont même décidé de monter le ton. Ils ont suspendu les deux médias français diffusés ici : France 24 et RFI. Ils ont aussi limogé quatre ambassadeurs, dont celle basée à Paris", explique Anne-Fleur Lespiaut, présente sur place, vendredi 4 août.

La junte appelle à se méfier des étrangers

"Dans une intervention télévisée, les auteurs du coup d’état ont également dénoncé les accords militaires de défense avec la France. Ils appellent la population à se méfier des étrangers comme de potentiels espions. La tension est montée d’un cran. Beaucoup de Nigériens, tout bords confondus, craignent une intervention militaire et un bain de sang, si une issue n’était pas rapidement trouvée", conclut la journaliste en duplex de Niamey (Niger).

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.