Mali : un militaire français est mort après un "accrochage avec des terroristes", annonce l'Elysée

Ce caporal-chef a été mortellement blessé par des tirs alors qu'il intervenait après l'attaque d'un véhicule blindé léger par un engin explosif, précise le ministère de la Défense.

Des soldats français de l\'opération Barkhane effectuent une mission de surveillance à Gao (Mali), le 13 janvier 2017.
Des soldats français de l'opération Barkhane effectuent une mission de surveillance à Gao (Mali), le 13 janvier 2017. (STEPHANE DE SAKUTIN / AFP)

L'Elysée annonce, jeudi 6 avril, la mort d'un militaire français après un "accrochage avec des terroristes" dans le sud-est du Mali. Il s'agit d’un caporal-chef du 6ème régiment du génie d’Angers, précise la présidence dans un communiqué. Le soldat est mort dans la nuit de mercredi à jeudi.

Le ministère de la Défense précise que ce caporal-chef a été mortellement blessé par des tirs alors que son détachement intervenait après l'attaque d'un véhicule blindé léger par un engin explosif. Ces faits se sont déroulés pendant une opération militaire tripartite de la force française Barkhane avec des unités maliennes et burkinabées, à 200 km au sud de Gao.

François Hollande a "salué le sacrifice de ce soldat français tué dans l’accomplissement de sa mission pour la défense de notre pays et la protection de nos concitoyens". Dans ce communiqué de l'Elysée, le président de la République adresse "ses sincères condoléances à sa famille, ses amis et ses frères d'armes".