Marchés d'ailleurs : les zébus de Madagascar

Reportage au sein du marché d'Ambalavao (Madagascar) où l'on vend des zébus par centaines : la plus grande richesse pour les Malgaches.

Voir la vidéo
France 2

Ses cornes sont solidement dressées sur sa tête. À Madagascar, cet animal est l'objet de toutes les convoitises : le zébu. La plus grande richesse de l'homme malgache, parfois l'achat d'une vie. On vient de toute la grande île au marché d'Ambalavao, le plus grand du pays. Il y a pas moins de 2 000 zébus agglutinés, donc forcément pour tous les goûts. Une belle bête se vend aux alentours de 400 euros. Une somme colossale dans ce pays, où le salaire moyen avoisine les 50 euros.

Une tradition

"Je veux devenir milliardaire avec ce métier", confie le plus gros éleveur du marché, qui compte pas moins de 90 zébus dans son troupeau. Un homme très respecté pour sa richesse, mais également son sens des affaires. "Tout le monde m'admire, il y a en a même qui me jalousent", poursuit-il. "Selon notre coutume, lorsque quelqu'un décède, il faut acheter un zébu. Si on ne tue pas un zébu, c'est comme si ses funérailles n'avaient pas eu lieu", confie un acheteur, qui cherche une bête à sacrifier pour l'enterrement de son oncle. C'est aussi la tradition d'en manger lorsqu'un mariage est célébré. Une coutume qui se monnaie au prix d'or.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le vol de zébus a pris la dimension d\'un véritable trafic à Madagascar.
Le vol de zébus a pris la dimension d'un véritable trafic à Madagascar. (MICHEL GOUNOT / AFP )