Cet article date de plus d'un an.

Environnement : la forêt tropicale du Gabon, un écrin protégé

Publié
Durée de la vidéo : 3 min
Environnement : la forêt tropicale du Gabon, un écrin protégé
Article rédigé par France 3 - N. Bertrand, M. Guillaume, P. Favennec
France Télévisions
France 3
Un plan pour sauvegarder la forêt tropicale. C’est ce qui est ressorti du sommet de Libreville, auquel participait Emmanuel Macron, actuellement en Afrique. Le Gabon est l’un des rares pays au monde à absorber plus de CO2 qu’il n’en rejette. Un exemple à suivre ?

Un horizon vert presque infini. Au Gabon, 90% du pays est recouvert de forêt tropicale. C’est plus de 22 millions d’hectares. Un trésor qui est protégé, surveillé chaque jour au plus près. Loïc Makaga dirige une équipe de 10 chercheurs, au chevet de tous les arbres. Selon les données des chercheurs, ces arbres permettent de retenir près de 100 millions de tonnes de carbone, ce qui fait du Gabon l’un des rares pays au monde à absorber plus de CO2 qu’il n'en émet. 

L’exploitation forestière n’est pas interdite 

"Cette forêt, c’est la vie, c’est l’humanité. Elle permet à la planète de respirer", déclare Loïc Makaga, responsable du site de recherche du parc national de la Lopé (Gabon). Dans cet écrin vivent des centaines de milliers de buffles, d’antilopes et d’éléphants. Un écosystème extrêmement riche, et pourtant, cela peut paraître étonnant, l’exploitation forestière n’est pas interdite. Des arbres sont abattus tous les jours. Le secteur du bois est le deuxième employeur du pays. Mais les règles sont très strictes, pour ne pas faire pression sur la forêt. Selon les scientifiques, préserver et restaurer les forêts du monde permettrait de réduire le réchauffement climatique de près de 30%. 

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.