Crash du vol Yemenia 626 : ouverture du procès, 13 ans après la catastrophe

Publié Mis à jour
Crash du vol Yemenia 626 : ouverture du procès, 13 ans après la catastrophe
France 3
Article rédigé par
T. Cuny, J. Vitaline, M. Buisson, S. Agrabi, S. Pichavant, France 3 Provence-Alpes, Outre-mer la 1ère, A. Boulet - France 3
France Télévisions

13 ans après le crash d’un avion de la Yemenia Airways au large des Comores, la justice française va tenter d’établir les responsabilités dans la mort de 152 personnes. Seule une jeune fille, alors âgée de 12 ans, avait échappé à la catastrophe. Elle était présente, lundi 9 mai, pour l'ouverture du procès à Paris. 

Des familles sont venues réclamer justice devant le tribunal de Paris, lundi 9 mai. Un homme a perdu ses enfants de 15, 11 et 5 ans ainsi que sa femme. "Cela fait 13 ans, je n’ai pas réussi à faire le deuil. Pourquoi ? Parce que je ne sais pas comment cela s’est passé", témoigne-t-il. Dans la nuit du 29 au 30 juin 2009, un avion décollait de Paris, en direction des Comores. Il faisait ensuite escale à Sanaa, au Yémen. 153 passagers, dont 66 Français, montaient alors dans un avion, plus ancien. À l’approche de Moroni (Comores), où l’avion devait atterrir, il s'est crashe. 

Un procès prévu sur un mois

La seule survivante, Bahia Bakari, attendra 11 heures avant d’être secourue. L’enquête a pointé des négligences de l’équipage lors de la phase d’approche, des allégations que réfute la compagnie. Aucun représentant de Yemenia Airways n’est présent au procès. La cour siégera pendant quatre semaines.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.