VIDEO. Français enlevés au Cameroun : Fabius évoque la "cruauté épouvantable" des ravisseurs

Le ministre des Affaires étrangères a évoqué la revendication par le groupe islamiste Boko Haram de l'enlèvement des sept otages français, mardi devant les députés.

LCP

Le groupe islamiste nigérian Boko Haram, qui a revendiqué lundi dans une vidéo l'enlèvement des sept otages français au Cameroun, exige la libération de jihadistes détenus au Nigeria et au Cameroun contre celle des otages. Mardi 26 février, le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, a affirmé devant les députés : "Des revendications ont été formulées par le groupes Boko Haram et des menaces ont été proférées (...) et à la fin de la vidéo, il est dit 'si ces revendications ne sont pas satisfaites nous égorgeront les otages'. Cela montre la cruauté épouvantable de ce groupe". La veille, Laurent Fabius avait affirmé que les revendications des ravisseurs portaient "en particulier sur des sujets (...) hors de portée de la France".

Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, avait affirmé mardi matin que la France "ne négoci[ait] pas sur ces bases-là avec ces groupes-là", évoquant celui qui a enlevé les sept otages français au Cameroun.

Le ministre des Affaires étrangères a évoqué la revendication par le groupe islamiste Boko Haram de l\'enlèvement des sept otages français, mardi devant les députés. Assemblée nationale à Paris, le 26 février 2013, capture d\'écran
Le ministre des Affaires étrangères a évoqué la revendication par le groupe islamiste Boko Haram de l'enlèvement des sept otages français, mardi devant les députés. Assemblée nationale à Paris, le 26 février 2013, capture d'écran (FRANCETV INFO / LCP)