Burkina Faso : quatre soldats français blessés par un engin explosif

L'un d'entre eux est grièvement atteint. "Ils ont été immédiatement évacués vers Gao", au Mali, précise l'état-major français.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Des soldats de l'opération Barkhane au Burkina Faso, le 12 novembre 2019. (MICHELE CATTANI / AFP)

Quatre soldats français ont été blessés au Burkina Faso lors du déclenchement d'un engin explosif improvisé au passage de leur véhicule, à la sortie de l'aéroport de Ouahigouya, dans le nord du pays, a annoncé à l'état-major français, mardi 18 janvier. Il s'agissait d'une "unité de Barkhane en mission de reconnaissance".

L'un d'entre eux est grièvement atteint. "Ils ont été immédiatement évacués vers Gao", au Mali. "Ceux qui le mériteront seront évacués vers la France", a ajouté l'état-major, sans autre précision sur leur état de santé.

La zone est plutôt fréquentée par les jihadistes du GSIM (ou JNIM, nébuleuse jihadiste affiliée à Al-Qaïda). Mais "c'est une zone de transit, nous n'avons pas de certitudes" sur l'origine de l'engin, a précisé la même source. Le Sahel est aussi la proie des jihadistes de l'EIGS, liés au groupe Etat islamique.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Burkina Faso

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.