Attaque de Ouagadougou : le bilan grimpe à 29 morts, dont au moins deux Français

Les corps de trois jihadistes ont été identifiés, tous des hommes, selon les autorités locales.

Des membres des forces spéciales lors d\'opérations de sécurisation, samedi 16 janvier à Ouagadougou (Burkina Faso).
Des membres des forces spéciales lors d'opérations de sécurisation, samedi 16 janvier à Ouagadougou (Burkina Faso). (AHMED OUOBA / AFP)

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Le bilan s'alourdit. Vingt-neuf personnes ont été tuées et une trentaine blessées dans l'attaque d'un commando jihadiste contre un hôtel et un restaurant de Ouagadougou fréquentés par les étrangers, a annoncé samedi 16 janvier le ministre de la Sécurité intérieure du Burkina Faso.

Deux Français ont été tués, a-t-on appris dans l'après-midi de source diplomatique française. La section antiterroriste du parquet de Paris a annoncé dans la foulée l'ouverture d'une enquête.

Les corps de trois jihadistes ont été identifiés, ont indiqué les autorités locales. Il s'agit d'hommes, tous "très jeunes" d'après les témoignages recueillis. Le précédent bilan des autorités burkinabè faisait état de 26 morts.

 Un deuil national de 72 heures sera observé à partir de dimanche, ont indiqué les autorités du Burkina.

 Une cellule de crise. L'ambassade de France a mis en place une cellule de crise. Vous pouvez la contacter au 25 49 66 20, (en ajoutant le 00 226 si vous appelez depuis la France). Vous pouvez également suivre les informations sur le compte Twitter de Gilles Thibault, ambassadeur de France, @G_Thibault_Fr

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #BURKINA_FASO

22h35 : D'autres médias indiquent qu'il y a une troisième victime française, un autre salarié de cette société, mais le Quai d'Orsay ne confirme pas.

22h35 : Les élus de la région ont rendu hommage aux victimes.

22h33 : On en sait un peu plus sur l'identité des Français. Les deux victimes confirmées par le Quai d'Orsay sont originaires de l'Oise, indiquent Le Parisien et le Courrier Picard. Elles travaillaient toutes deux pour une entreprise de transport de la région de Beauvais.

21h35 : Il y a aussi 2 victimes suisses dont l'ex-PDG de la poste suisse Jean-Noël Rey qui venait inaugurer un cantine scolaire. Jean-Noël Rey était très présent dans les médias suisses depuis son départ de la poste suisse. Condoléances à sa famille.

21h35 : Une précision de @jean-louis sur les victimes suisses de l'attaque terroriste de Ouagadougou.

21h00 : L'ambassadeur de France, Gilles Thibault, demande aux Français présents dans le pays de faire "preuve de vigilance".

20h52 : Deux Suisses ont été tués lors des attaques terroristes de Ouagadougou, annonce le ministère suisse des Affaires étrangères.

20h36 : Dernier bilan du ministère de la Sécurité intérieure burkinabé : 29 morts et une trentaine de blessés. Les corps des trois jihadistes ont été identifiés, tous des hommes, "très jeunes", précise le ministère.

19h52 : Après l'armée française, au tour de la police d'intervenir à Ouagadougou, tweete le compte de la police nationale.

19h38 : Parmi les pays qui comptent des victimes de l'attentat de Ouagadougou, des Suisses et des Canadiens, fait savoir le Quai d'Orsay.

19h37 : Ils avaient créés à Djibo un hôpital très connu dans la région

19h37 : Les 2 australiens enlevés au Burkina sont des retraités de 82 et 84 ans qui vivaient à Djibo depuis 44 ans. Leur enlèvement est révoltant !

19h37 : Des précisions sur le couple de médecins australiens enlevés grâce à notre internaute @deOuaga. Je vous signale aussi l'article de Burkina24.

19h34 : Le bilan des attaques terroristes à Ouagadougou grimpe à au moins 29 morts. "Des corps sont encore à identifier, nous sommes prudents, le bilan est provisoire", fait savoir le Quai d'Orsay.

19h28 : @Anonyme Ils sont bien australiens, après avoir été annoncés par erreur comme autrichiens en début de journée. Il s'agit d'un couple d'octogénaires, qui vivaient à Djibo dans le nord du pays depuis une quarantaine d'années, et qui collaboraient avec les ONG de la région.

19h26 : Australiens ou Autrichiens au final ?

19h03 : Manuel Valls réagit aux attaques terroristes de Ouagadougou sur Twitter.

19h03 : Analyse du spécialiste des questions de défense Jean-Dominique Merchet dans L'Opinion :

"À Paris, on commence à s'interroger sur les 'rendements décroissants' de l'opération Barkhane, qui coûte 700 millions par an... et dont on ne voit pas le terme. En 2015, selon nos calculs, il n'y a eu que neuf affrontements armés avec les groupes armés terroristes et ils ont abouti à la 'neutralisation' d'une quarantaine de combattants ennemis."

18h36 : Les deux Australiens enlevés hier soir au Burkina Faso sont aux mains du groupe jihadiste Ansar Dine. Ils seraient en train d'être emmenés au Mali.

17h49 : La section antiterroriste du parquet de Paris ouvre une enquête, après l'attaque terroriste de Ouagadougou.

17h38 : "Oui, la France est ciblée". L'analyse de notre spécialiste défense, Pierre Servent, sur le plateau du 13 heures.


(FRANCE 2)

17h17 : "Les corps sont en train d'être identifiés. Jusqu'à présent, on n'avait pas de Français et là, il y a a eu deux coup sur coup d'identifiés", explique le porte-parole du Quai d'Orsay, Romain Nadal, à France Info.

17h12 : Le Quai d'Orsay confirme à BFMTV la mort de deux Français lors de l'attaque terroriste de Ouagadougou.

17h08 : D'après RTL, deux Français ont été tués lors de l'attaque terroriste de Ouagadougou. Le dernier bilan communiqué par le Quai d'Orsay n'en faisait pas état. Nous cherchons à en savoir plus.

16h56 : "C'était des enfants. J'ai eu l'impression que leurs tirs les faisaient reculer, tant leurs armes paraissaient lourdes pour eux", témoigne sur LeMonde.fr un rescapé de l'attaque à Ouagadougou.

16h26 : A noter qu'on ne sait pas si le président, qui a parlé d'une "victime française" lors de l'attaque terroriste à Ouagadougou, parle de la photographe blessée ou d'une autre éventuelle victime dont on n'aurait pas encore connaissance.

16h16 : #HOLLANDE D'après François Hollande, une des victimes de l'attaque terroriste à Ouagadougou est française.

15h16 : Un deuil national de 72 heures sera observé à partir de demain, en hommage aux victimes de l'attaque terroriste qui a fait au moins 26 morts, selon un bilan provisoire.

14h58 : Un nouveau bilan du ministre de la Communication fait état de 26 morts.

14h31 : Qui est Mokhtar Belmokhtar ? France 2 dresse le portrait de celui qu'on appelle "le borgne", chef du groupe Al-Mourabitoune, affilié à Aqmi qui a revendiqué l'attaque de l'hôtel Splendid.

(FRANCE 2)

14h19 : On en sait un peu plus sur le couple d'Autrichiens enlevé dans le nord du Burkina Faso, selon les autorités burkinabées. Il s'agit d'un médecin et de sa femme, enlevés à Baraboulé. On ignore en revanche s'ils étaient résidents au Burkina ou touristes de passage.

14h07 : Des forces spéciales françaises en action pour appuyer l'assaut de l'armée burkinabée. Nos confrères de France 3 font le point sur l'attaque de l'hôtel Splendid à Ouagadougou.

(FRANCE 3)

14h16 : "Le centre-ville est absolument désert. On ne voit que quelques militaires, quelques policiers, quelques gendarmes", vient d'expliquer au 13 heures de France Gérard Grizbeck, envoyé spécial, arrivé à Ouagadougou en milieu de matinée.



13h44 : @anonyme C'est un peu compliqué. L'attaque a été revendiquée par le groupe jihadiste Aqmi, qui l'a attribuée au groupe Al-Mourabitoune, dont le chef est Mokhtar Belmokhtar, selon SITE, une organisation américaine qui surveille les sites internet islamistes.

13h44 : Est-ce AQMI ou Al-Mourabitoune qui a revendiqué l'attaque ?

13h33 : "Ils ont commencé à tirer, tirer... Dès que tu soulevais la tête, on t'abattait directement." Une survivante témoigne de la violence des assaillants au café-restaurant Le Cappuccino de Ouagadougou.


13h29 : Un couple d'Autrichiens a été enlevé par des inconnus dans le nord du pays, confirme le ministère Intérieur.

13h15 : Si vous venez de vous connecter à francetv info, voici les trois articles les plus consultés ces dernières heures :

• Notre direct les attaques jihadistes à Ouagadougou arrive en première position. Les opérations des forces de sécurité burkinabées sont terminées. Le bilan provisoire s'élève à au moins 23 morts. 126 personnes ont été libérées, dont 33 sont blessées.

• Une équipe de scientifiques observe depuis plusieurs mois, incrédule, une supernova, l'explosion d'une étoile en fin de vie. Baptisée "Assassin", elle est d'une puissance largement inégalée dans les annales de l'astrophysique.

• L'acteur Jean Rochefort avait déjà résumé Madame Bovary en langage djeun's. Cette fois-ci, il s'attaque à un autre monument de la littérature française, Le Petit Prince. Regardez.

12h45 : @deOuaga Selon l'agence Reuters, le ministère de la Sécurité a en effet annoncé qu'un couple d'Autrichiens, un médecin et sa femme, avait été enlevé cette nuit dans le nord du Burkina Faso, près de la frontière avec le Mali. On ignore si leur enlèvement est lié à l'attaque de Ouagadougou.

12h37 : anonyme Les 18 nationalités des victimes n'ont pour le moment pas été précisées. L'ambassade de France a mis en place une cellule de crise. D'après le Quai d'Orsay, un peu plus de 3 900 Français sont installés au Burkina Faso, dont un peu plus de 3 000 dans la capitale.