Cet article date de plus de six ans.

Un des assassins du Français Hervé Gourdel tué par l'armée algérienne

C'est ce qu'a annoncé le ministre de la Justice algérien, mercredi 26 novembre.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.
Une photo du guide français Hervé Gourdel brandie lors d'une manifestation de soutien aux forces kurdes, à Marseille (Bouches-du-Rhône), le 2 octobre 2014. (BERTRAND LANGLOIS / AFP)

L'armée algérienne a tué, en octobre, un activiste impliqué dans l'enlèvement et la décapitation du touriste français Hervé Gourdel, kidnappé puis tué fin septembre en Kabylie (Algérie). C'est ce qu'a annoncé le ministre de la Justice algérien, Taïeb Louh, mercredi 26 novembre : "L'enquête sur l'assassinat du ressortissant français Hervé Gourdel fait apparaître que l'un de ceux qui ont commis ce meurtre a été tué par l'armée lors d'une opération antiterroriste en octobre."

L'organisation Les Soldats du califat, groupe islamiste qui s'est rallié aux jihadistes de l'Etat islamique, avait revendiqué l'exécution du Français de 55 ans, affirmant avoir agi en représailles à la participation de la France à la coalition sous commandement américain en Irak.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Hervé Gourdel

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.