Afrique du Sud : les violences à caractère xénophobes se multiplient

Une équipe de France 2 fait un point sur la situation à Johannesburg après une nouvelle nuit de violences.

FRANCE 2

Les autorités ont renforcé la présence policière à Johannesburg (Afrique du Sud) après une nouvelle nuit de violences à caractère xénophobes. Les Sud-africains veulent forcer les immigrés à quitter leur pays au plus vite. Ils accusent les étrangers de voler leurs emplois. "Nous en avons assez, ils doivent partir", s'exclame un Sud-Africain au micro de France 2.

40% de chômages chez les jeunes

Face à cette montée de la violence, la police est obligée d'intervenir à coup de balles en caoutchouc. Des violences qui sont le résultat de plusieurs mois de tensions extrêmes. En Afrique du Sud, le taux de chômage chez les jeunes est de plus de 40%. Les immigrés sont des boucs émissaires tout trouvés. Un acharnement qu'ils ne comprennent pas. "À l'époque de l'apartheid, nous soutenions l'Afrique du Sud, alors je veux que ce gouvernement nous soutienne", confie l'un d'entre eux.

Mais tous les Sud-Africains ne sont pas xénophobes. A Durban, des milliers de personnes ont manifesté pour que ces violences cessent.

Le JT
Les autres sujets du JT