Afghanistan : les filles interdites d'école dès le premier jour de classe

Publié Mis à jour
Afghanistan : les filles interdites d'école dès le premier jour de classe
France 2
Article rédigé par
L.Nahon, @RevelateursFTV, M.Behboudi, B.Bervas - France 2
France Télévisions

En Afghanistan, les talibans ont décidé, mercredi 23 mars, d'ouvrir les classes des collèges et des lycées aux filles, qui avaient été privées de cours pendant sept mois. Elles ont finalement été renvoyées chez elles.

"L'éducation est notre droit." C'est avec ces mots que des collégiennes et lycéennes ont manifesté, mercredi 23 mars, à Kaboul (Afghanistan). Les jeunes filles ont bravé tous les interdits imposés par les talibans, mais elles n'ont pas hésité à se mettre en danger : leur désarroi était trop fort. Dans la matinée, après sept mois sans école, elles ont été autorisées à se rendre en classe. Au bout de quelques minutes, elles ont été renvoyées chez elles, sans explication ni date de retour. 

"Je n'ai pas les mots" 

"Qu'est-ce que je peux dire ? Je n'ai pas les mots. Que pouvons-nous faire face aux talibans ? Oui, nous sommes des filles, mais nous sommes des Afghanes, nous sommes des êtres humains. Pourquoi nous n'aurions pas le droit d'aller à l'école ?", confie une jeune fille, effondrée. Le 21 septembre 2021, les talibans avaient pourtant assuré que les filles auraient accès à l'éducation. "Nous essayons, grâce à une nouvelle procédure appropriée, de créer un environnement éducatif sûr pour les femmes et les filles", avait déclaré Zabihullah Mujahid, le porte-parole du régime taliban.

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.