Sécheresse : les deux réacteurs de la centrale nucléaire de Chooz à l'arrêt

Le débit de la Meuse nécessaire pour garantir le refroidissement des deux réacteurs est trop faible.

La centrale nucléaire de Chooz (Ardennes), le 10 mai 2017.
La centrale nucléaire de Chooz (Ardennes), le 10 mai 2017. (FRANCOIS LO PRESTI / AFP)

Après avoir fonctionné au ralenti, les deux réacteurs de la centrale nucléaire de Chooz, dans les Ardennes, ont été mis à l'arrêt, l'un vendredi minuit puis l'autre lundi 24 août au soir, "compte tenu des prévisions météorologiques actuelles", selon EDF.

En raison de la sécheresse, le débit de la Meuse nécessaire pour garantir le refroidissement des installations (6 m3/seconde) est actuellement insuffisant. "Le placement et la durée de cet arrêt pour contraintes environnementales seront modifiés en fonction de l'évolution des prévisions météorologiques", note EDF sur son site internet.

La centrale nucléaire de Chooz, située en bord de rivière, est dotée de deux réacteurs de 1 450 MW chacun, mis en service en 1996 et 1997. Avec 17,9 milliards de kilowattheures produits en 2019, elle représente près de 4,7% de la production nucléaire française, selon les chiffres disponibles sur le site d'EDF.