Cet article date de plus de quatre ans.

Infographie La vague de froid vous fait déjà grelotter ? Voici les effets des températures glaciales sur votre corps

Il va faire froid. En Normandie ou en région parisienne, les températures ressenties devraient atteindre entre -10 et -15°C mercredi et jeudi.

Article rédigé par
France Télévisions
Publié Mis à jour
Temps de lecture : 1 min.

Couvrez-vous ! La France va connaître, à partir du mardi 9 février, un épisode de grand froid, selon Météo France. L'Aisne, le Nord, le Pas-de-Calais et la Somme sont ainsi placés en vigilance orange "grand froid". Des températures de -5°C à -7°C sont attendues dans ces départements des Hauts-de-France, avec un ressenti entre -14°C et -16°C en raison d'un vent de nord-est, a précisé Météo France.

>> Neige, froid... Suivez l'évolution de la situation dans notre direct

Il va faire froid aussi notamment en Normandie ou en région parisienne, avec des températures ressenties entre -10 et -15°C mercredi et jeudi. La mairie de Paris a d'ailleurs appelé lundi le gouvernement à déclencher le plan "grand froid" qui permet notamment l'hébergement des sans-abri.

 Les effets pervers du froid sur le corps. (VINCENT WINTER / FRANCEINFO)

Notre corps essaie par tous les moyens de préserver une température de 37 °C. Si la température ambiante est basse, il met en place ses mécanismes de thermorégulation. Comme les frissons. "Ces contractions musculaires sont déclenchées dans le cerveau par l’hypothalamus", explique Science et VieC'est ce thermostat qui va enclencer une série de mécanismes pour faire remonter notre température.

Des gelures aux conséquences parfois dramatiques

L'un des effets les plus dévastateurs du froid reste les gelures. Lorsque le mercure plonge, le corps "sacrifie" en effet les extrémités des mains et des pieds pour protéger le reste du corps en les irriguant davantage de sang, explique La Croix. Les extrémités blanchissent et s'engourdissent, avant de devenir bleutées et douloureuses si la situation s'éternise.

Dans les cas les plus extrêmes, qui surviennent parfois en haute montagne, des nécroses peuvent survenir et rendre obligatoire l'amputation. Pour éviter ces problèmes, il convient bien sûr de se couvrir correctement. Mais si vous sentez que vos extrémités perdent de leur sensibilité, privilégiez les bains d'eau chaude aux massages et hydratez-vous, si possible à l'aide d'un thé chaud, conseille encore La Croix.

Prolongez votre lecture autour de ce sujet

tout l'univers Vague de froid

Commentaires

Connectez-vous à votre compte franceinfo pour participer à la conversation.