Tempête Amélie : près de 2 000 de passagers bloqués dimanche dans des TGV partis du Pays basque

Quatre TGV partis d'Hendaye en direction de Paris ont subi des retards, à cause des arbres tombés sur les voies.

La politique tarifaire de la SNCF n\'est pas très lisible pour le grand public. Une enquête du Particulier nous dit comment obtenir les meilleurs prix.
La politique tarifaire de la SNCF n'est pas très lisible pour le grand public. Une enquête du Particulier nous dit comment obtenir les meilleurs prix. (SOLLIER CYRIL / MAXPPP)

Près de 2 000 passagers sont restés bloqués dans quatre TGV qui assuraient la liaison entre Hendaye et Paris dans la soirée de dimanche, à cause de la tempête Amélie, rapporte la SNCF lundi 4 novembre.

Plusieurs heures de retard

Tous sont arrivés à Paris-Montparnasse. Le dernier TGV, parti de Hendaye à 18 heures, est arrivé à Paris un peu avant 4 heures du matin, avec environ quatre heures de retard.

Un train parti de Hendaye à 7h30 dimanche matin était à Bordeaux à 22 heures, selon France Bleu Gascogne. Il aurait dû être à Paris en cinq heures de trajet, en temps normal.

Des arbres tombés sur les voies

"Plusieurs obstacles" avaient été "repérés sur les voies", "à cause de la tempête Amélie", a précisé la SNCF à propos d'un des deux trains. Au total, sur la région Nouvelle-Aquitaine, une cinquantaine d'arbres ont été retrouvés sur les rails.

La SNCF assure que l'ensemble des passagers concernés seront remboursés intégralement.