VIDEO. Intempéries : comment se forme un épisode méditerranéen ?

Sur le plateau, le journaliste Nicolas Chateauneuf revient sur les mécanismes des épisodes cévenols ou méditerranéens, qui se traduisent par des pluies soudaines et violentes. 

FRANCE 2

Les intempéries qui ont touché le sud de la France dans la nuit de mardi 22 à mercredi 23 octobre s'expliquent par le terme d'épisode cévenol ou d'épisode méditerranéen. Cela arrive soudainement et avec une grande violence, car "toutes les conditions sont réunies", explique Nicolas Chateauneuf sur le plateau.

"Au début de l'automne, la température de la mer est très élevée et l'air qui s'en dégage est donc chaud et humide. Plus l'air est chaud, plus il peut contenir d'humidité", détaille le journaliste. Avec un vent du sud, "cet air chaud et instable va être poussé vers le relief (...) et monter en altitude. Et en refroidissant, l'air ne peut plus contenir autant d'humidité". Un phénomène de condensation se met en place, des nuages se gorgent d'eau et sont bloqués par les montagnes.  

Des pluies diluviennes   

"Les pluies peuvent durer trois jours non-stop". Cela provoque la montée des eaux, des glissements de terrain et des inondations en ville. Ce genre d'épisode peut arriver partout sur le pourtour méditerranéen. "On parle d'épisode cévenol pour les Cévennes ou bien méditerranéen quand ça touche le Languedoc, le Roussillon, la Provence ou la Corse", précise encore le journaliste. 

Le JT
Les autres sujets du JT
Sur le plateau, le journaliste Nicolas Chateauneuf revient sur les mécanismes de l\'épisode cévenol ou méditerranéen, qui se traduisent par des pluies soudaines et violentes. 
Sur le plateau, le journaliste Nicolas Chateauneuf revient sur les mécanismes de l'épisode cévenol ou méditerranéen, qui se traduisent par des pluies soudaines et violentes.  (CAPTURE ECRAN FRANCE 2)