Pour Obama, le changement climatique "ne peut plus être nié ni ignoré"

Le président américain a prononcé une allocution sur le sujet à huit mois du sommet sur le climat organisé à Paris. 

Barack Obama prononce un discours devant les Nations Unies, lors du sommet du climat, le 23 septembre 2014 à New York (Etats-Unis). 
Barack Obama prononce un discours devant les Nations Unies, lors du sommet du climat, le 23 septembre 2014 à New York (Etats-Unis).  (ADREES LATIF / REUTERS)
#AlertePollution

Rivières ou sols contaminés, déchets industriels abandonnés… Vous vivez à proximité d’un site pollué ?
Cliquez ici pour nous alerter !

Barack Obama tente de mobiliser sur le climat. Dans son allocution hebdomadaire prononcée samedi 18 avril, à l'approche de la Journée mondiale de la Terre, le président américain estime qu'"aujourd'hui, il n'y a pas de plus grande menace pour notre planète que le changement climatique".

Rappelant que 2014 a été l'année la plus chaude jamais enregistrée depuis le début des relevés de températures en 1880, le président des Etats-Unis indique que "le changement climatique ne peut plus être nié ni ignoré"

Mobiliser avant le sommet du climat à Paris

"C'est une problématique qui va bien au-delà de ma présidence", poursuit Barack Obama, à la tête du deuxième plus gros émetteur de gaz à effet de serre derrière la Chine. "Nous n'avons qu'une planète. Dans des années, je veux être capable de regarder nos enfants et nos petits-enfants dans les yeux et leur dire que nous avons fait tout notre possible pour la protéger."

Le président américain, qui a signé un accord peu convaincant avec la Chine pour réduire de 26% à 28% leurs émissions d'ici 2025 par rapport à 2005, espère conclure un accord mondial sur le climat en décembre à Paris, six ans après l'échec cuisant du sommet de Copenhague.